Souhaitez-vous un site WPML proposant une option de domaine différent selon la langue ?

Les avantages d’utiliser différents domaines sur votre site vont au-delà de l’apparence à proprement parler.

Certains internautes préfèrent se connecter à un nom de domaine semblant appartenir à leur propre pays. Le proposer permet de créer une certaine fidélité auprès des visiteurs de votre site. Cela peut également influencer positivement le référencement également car ainsi il vous est également possible d’utiliser les domaines pour mieux cibler votre audience.

Nous avons configuré plusieurs domaines par langue accessibles sur la page WPML -> Langue.

Nous avons configuré plusieurs domaines différents selon la langue accessibles sur la page WPML -> Langue.

 

Tout d’abord, regardons ce que cela signifie exactement quand nous le mettons en pratique.

Vous souhaitez, par exemple, avoir avec WPML les langues anglais et allemand ainsi qu’une option de domaine différent selon langue.

Vous pouvez configurer les langues par domaine de deux façons différentes :

  • Domaines différents

Si, par exemple, vous avez deux domaines, prenons exemple.com pour l’anglais et exemple.de pour l’allemand, en utilisant cette option vous obtiendrez ce résultat.

exemple.com > anglais

exemple.de > allemand

  • Sous-domaines

Vous pouvez également utiliser des sous-domaines, comme par exemple : en.exemple.com pour l’anglais et de.exemple.com pour l’allemand.

en.exemple.com > anglais

de.exemple.com > allemand

Vous vous demander toutefois maintenant, comment procéder ? La réponse dépendra principalement de la configuration de votre site, et de deux éléments plus particulièrement :

  • Votre serveur DNS
  • Votre serveur HTTP (Apache, Nginx, etc.)

Configuration de votre serveur DNS

Configuration manuelle

Paramètres DNS et configuration des domaines de premier niveau

Si vous avez des domaines de premier niveau différents (exemple.com, exemple.de), vous devez d’abord les configurer afin que les bons serveurs DNS fassent autorité. Vous pouvez généralement le faire depuis le panneau des paramètres de la société auprès de laquelle vous avez acheté le domaine.

Une fois le domaine ajouté, vous devez créer un enregistrement dans votre serveur DNS qui redirigera vers votre serveur HTTP. En termes simples, le serveur doit savoir quelles données fournir aux visiteurs de votre site une fois qu’ils sont sur un domaine spécifique. S’ils atteignent le domaine .de, il faut que le serveur leur présente la version allemande de votre site.

Si vous avez votre propre serveur DNS, vous pouvez (et d’ailleurs il est préférable de le faire) créer un « Enregistrement A » pour votre autre domaine qui redirigera vers votre serveur.

Vous pouvez utiliser deux enregistrement différents.

  • Enregistrement A : vous spécifiez l’adresse IP de votre serveur, solution rapide et simple
  • Enregistrement CNAME : vous spécifiez le nom de domaine de votre serveur, moins rapide mais une solution viable si vous changez souvent les adresses IP de votre serveur

Liste des enregistrements. Vos écrans permettant de configurer les domaines de premier niveau peuvent être différents.

Liste des enregistrements. Vos écrans permettant de configurer les domaines de premier niveau peuvent être différents.

Configuration des paramètres DNS avec sous-domaines

Rien de plus simple que configurer des sous-domaines ! Il vous suffit de créer un autre enregistrement A ou CNAME dans votre serveur DNS et de le rediriger vers le même domaine ou la même adresse HTTP / HTTPS que celle de votre serveur.

Vos écrans de configuration des sous-domaines peuvent être différents.

Vos écrans de configuration des sous-domaines peuvent être différents.

Note : Après avoir configuré ces paramètres, vous devez procéder à l’étape “Configurer votre serveur HTTP” reprise dans ce guide.

Configuration de cPanel

Utiliser Cpanel entraîne l’ajout automatique des entrées DNS et HTTP nécessaires. Vous n’avez donc rien d’autre à faire pour préparer votre serveur.

Configurer les domaines de premier niveau

Dans la plupart des cas, la partie de cPanel que vous devez utiliser ressemble à ceci.

domaines.cpanel

Vous pouvez ajouter un autre domaine de deux façons :

  • Domaine parqué – pour parquer un autre nom de domaine – il s’agit de la meilleure option puisqu’ainsi vous utilisez le même chemin pour votre site dans les paramètres http.Écran domaine parqué
  • Domaine supplémentaire – veillez à spécifier le dossier où se trouve la version installée de WordPressÉcran domaine supplémentaire

Une fois ceci effectué, vous pouvez désormais passer à la partie « Terminer la configuration » de ce guide.

Tous les paramètres pour votre Apache et DNS seront créés et ajoutés par cPanel. Tout alors devrait fonctionner.

Configuration des sous-domaines

Pour utiliser une configuration de sous-domaine, vous devez sélectionner l’icône Sous-domaines dans le menu de cPanel.

Lorsque vous créez un sous-domaine, vous devez le rediriger là où votre WordPress a été installé afin qu’il fonctionne avec l’option « Domaine différent selon la langue » de WPML.Écran des sous-domaines

Une fois ceci effectué, vous pouvez désormais passer à la partie « Terminer la configuration » de ce guide.

Tous les paramètres pour votre Apache et DNS seront créés et ajoutés par cPanel. Tout alors devrait fonctionner.

Assurez-vous que tous les domaines redirigent vers le même dossier racine de WordPress après avoir vérifié la configuration.

Configuration de votre serveur HTTP

Nous arrivons maintenant à la deuxième partie la plus importante de la configuration, quand vous utilisez un serveur que vous pouvez gérer.

Pour que vos paramètres fonctionnent, vous devez créer une entrée dans votre serveur Web qui reconnaîtra le nom de domaine (ou de sous-domaine) que vous venez d’ajouter et de rediriger dans votre serveur DNS.

Si vous exécutez et administrez votre propre serveur, la manoeuvre est assez simple. Il vous suffit d’ajouter un alias de serveur à la configuration actuelle.

Découvrez ci-après un exemple utilisé pour une configuration de serveur Apache.


 DocumentRoot "/var/www/www.example.com/webroot"

  ServerName example.com

  ServerAlias example.de

...

Rien de plus à ajouter. Facile, non ?

Il est aussi simple de le configurer sur un serveur Nginx.

server {
        server_name example.com;
        ...
}
 
server {
        server_name example.de;
        ...

Quelle que soit l’option choisie, le plus important est de prendre en compte que la configuration d’alias doit toujours rediriger vers le même dossier physique où votre version de WordPress est installée.

Terminer la configuration

Une fois la configuration terminée, vous pouvez modifier les paramètres dans WPML -> Langues > Domaine différent selon la langue. Lorsque vous remplissez les informations demandées (l’autre domaine ou sous-domaine), cliquez sur Enregistrer pour valider le domaine. Si un problème de validation existe, vous en serez alors informé. Ensuite, enregistrez tous les paramètres configurés.

Débogage

Si la nouvelle configuration vous pose toujours problème, activez le débogage dans WordPress. Pour ce faire, ajoutez le petit extrait de code suivant dans le fichier wp-config.php de WordPress.


// Turn debugging on

define('WP_DEBUG', true);



// Tell WordPress to log everything to /wp-content/debug.log

define('WP_DEBUG_LOG', true);



// Turn off the display of error messages on your site

define('WP_DEBUG_DISPLAY', false);



// For good measure, you can also add the follow code, which will hide errors from being displayed on-screen

@ini_set('display_errors', 0);

Surveillez ensuite le fichier de journalisation qui sera créé dans /wp-content/debug.log lorsque vous enregistrez les options de domaine dans WPML.

Vous pouvez également surveiller la réponse admin-ajax.php dans la console de votre navigateur (appuyez sur F12 sur votre clavier pour afficher la console). Selon le rendu de la console et le journal de ../wp-content/debug.log, vous pourrez désactiver certains plug-ins WordPress dont vous n’avez pas besoin afin de tenter d’identifier la source du problème.Exemple de console de navigateur

Si les problèmes persistent, nous vous recommandons de contacter l’un de nos spécialistes par le biais des forums WPML.


 

George Botsev

George Botsev

Je suis un geek qui aime Star Trek, l’informatique et tous les autres trucs de geek. Je m’intéresse principalement à tout ce qui touche aux ordinateurs, à l’administration des systèmes, à l’électronique, aux logiciels en open source, au matériel libre, à la photographie et à la musique.

Je compte plus de 10 d’expérience en WordPress et quelque 10 années également d’expertise en informatique et administration de systèmes.

Je me suis toujours consacré à la résolution d’incidents. J’ai rejoint l’équipe d’assistance de WPML en septembre 2014 et ai déjà aidé certains d’entre vous sur les forums à résoudre des problèmes.