Ce document est destiné aux développeurs qui veulent traduire leurs constructeurs de pages basées sur des codes abrégés à l’aide de WPML. Pour l’exemple, nous avons utilisé Visual Composer mais vous pouvez recourir à la technique exposée ci-dessous pour ajouter une assistance, quel que soit le constructeur de pages basé sur des codes abrégés.

Comment obtenir le module d’extension WPML ?

Tout d’abord, vous devez avoir un compte sur WPML.org. Si ce n’est pas encore le cas et que vous êtes développeur de thème ou de module d’extension, contactez notre programme Go Global pour bénéficier de votre compte complémentaire et de l’assistance.

Votre compte est confirmé ? Installez ensuite WPML, Gestion de traduction (Translation Management), et Traduction de chaîne (String Translation).

Page de téléchargement WPML

Page de téléchargement WPML

* L’assistance à la traduction de constructeurs de pages est une nouveauté de la version 3.6.0 de WPML. Si vous utilisez une version plus ancienne de WPML, veuillez commencer par la mettre à jour.

Comment cela fonctionne ?

Créons un exemple de page en utilisant le constructeur de page. Pour cet exemple, nous utiliserons Visual Composer. Vous pouvez utiliser votre propre constructeur de pages basé sur des codes abrégés.

Créer une nouvelle page WordPress et la concevoir à l’aide du constructeur. Inclure des éléments ayant du texte à traduire. La plupart des constructeurs ont des éléments  » texte « . Les autres éléments incluent des propriétés texte, comme le  » titre « .

L’exemple suivant est celui d’une page que nous avons créée à l’aide de Visual Composer. Une cellule de texte et différents types de cellules ayant des propriétés texte y sont utilisés.

Exemple frontal de page construite avec votre constructeur de page

Exemple frontal de page construite avec votre constructeur de page

Lorsque nous observons la source de la page (dans le mode HTML), nous pouvons voir les codes abrégés qui composent la présentation et les textes de la page.

Exemple de code HTML de la page

Exemple de code HTML de la page

Notre objectif est de configurer WPML afin de trouver ces textes dans la source de la page.

Créer un fichier de configuration de langue pour votre constructeur de pages

Heureusement, WPML peut extraire des textes à traduire à partir des pages que vous concevez avec les constructeurs de pages (qui utilisent des codes abrégés). Il suffit de configurer WPML pour identifier les codes abrégés et les propriétés contenues dans les textes à traduire. Pour ce faire, nous utilisons un fichier appelé wpml-config.xml. Ce fichier doit être placé dans le dossier racine de votre thème ou de votre module d’extension.

Créer le fichier de configuration de langue pour votre constructeur de page

Créer le fichier de configuration de langue pour votre constructeur de page

Ce fichier de configuration de langue peut aussi être utilisé pour accompagner WPML sur différentes choses relatives à votre thème ou à votre module d’extension.

À titre d’exemple, consultez le fichier de configuration de langue Visual composer que nous avons créé :

<wpml-config>
    <shortcodes>
        <shortcode>
            <tag>vc_column_text</tag>
        </shortcode>
        <shortcode>
            <tag>vc_text_separator</tag>
            <attributes>
                <attribute>title</attribute>
            </attributes>
        </shortcode>
        …
</wpml-config>

C’est une entrée pour tous les codes abrégés que vous souhaitez identifier via WPML et pour les propriétés du texte.

Dans l’exemple ci-dessus, WPML extrait des textes contenus dans les codes abrégés, tels que :

[vc_column_text]Some text for translation[/vc_column_text]

[vc_text_separator title=”some text for translation”]

Vous savez quels codes abrégés sont utilisés par votre constructeur et quelles propriétés ont du texte à traduire. Créez le fichier XML pour faire concorder ces codes abrégées et leurs propriétés. Quand le fichier XML est prêt, enregistrez-le dans le dossier racine de votre thème ou de votre module d’extension. Vous devez nommer le fichier wpml-config.xml.

Après avoir créé ou actualisé le fichier wpml-config.xml pour votre thème ou votre module d’extension, vous devez forcer WPML à le télécharger. Désactivez le thème/module d’extension et activez-le. WPML télécharge les fichiers config. lorsque les thèmes et modules d’extension sont activés ou actualisés.

Traduire des pages créées avec des constructeurs de pages

Une fois que vous aurez créé les fichiers wpml-config.xml, vous devrez tester la traduction du contenu créé avec votre constructeur de pages.

Regardez la vidéo suivante pour avoir un aperçu du processus de traduction avec l’exemple Visual Composer.

 

Commencez par configurer WPML pour utiliser l’éditeur de traduction (qui propose une assistance pour les constructeurs de pages). Après avoir installé le module d’extension requis (WPML, Gestion de traduction, chaîne de traduction) et avoir entièrement configuré WPML, allez dans WPML -> Gestion de traduction -> Configuration du contenu multilingue. Là, sélectionnez l’option “ Utiliser l’éditeur de traduction ” dans la section Comment traduire des publications et des pages et Enregistrer.

Sélectionner l'option pour utiliser l'éditeur de traduction

Sélectionner l’option pour utiliser l’éditeur de traduction

Vous êtes maintenant prêt à traduire.

  1. Créez une page WordPress et concevez-la avec votre constructeur. Enregistrez la page.
  2. Lorsque vous éditez la page, cliquez sur l’icône + sous la case langue (une nouvelle traduction est alors créée).

Traduction de la page exemple

Commencer la traduction de la page exemple

  1. À présent, vous pouvez voir l’écran de l’éditeur de traduction. Vous devriez voir des champs pour chacun des textes dans cette page que vous avez créée. Il y aura toujours un champ  » titre  » et il devrait y avoir des champs pour chaque élément de texte présent dans la présentation du constructeur de page.
  2. Ajoutez vos textes traduits aux champs et choisissez l’option Traduction terminée.
  3. Cliquez sur le bouton Enregistrer et fermer.

Traduire les textes de vos pages

Traduire les textes de vos pages

Dans la page de l’éditeur, l’icône + devrait se transformer en icône  » crayon « , indiquant que la traduction est terminée (et vous pouvez à présent l’éditer).

Vous pouvez voir la page traduite en consultant la page frontale et en changeant la langue de la page.

Exemple frontal de la page traduite

Exemple frontal de la page traduite

Éditons la page pour voir comment la traduction fonctionne. Dans la barre admin., cliquez sur  » Éditer la page « . Puis allez au mode HTML pour voir la source de la page.

Exemple de codage HTML de la page traduite

Exemple de codage HTML de la page traduite

Combiner votre constructeur de pages avec l’assistance WPML

Si votre constructeur de pages utilise des codes abrégés, la seule choses à ajouter à ce dernier est le fichier wpml-config.xml. Ce fichier ne fait rien si WPML n’est pas actif. Il indique à WPML comment traduire des pages créées à l’aide de votre constructeur.

Besoin d’aide ?

L’équipe compatibilité WPML sera ravie de vous aider (utilisez le contact que vous avez reçu de la part du programme Go Global). Vous pouvez aussi utiliser librement notre forum d’assistance général.

Nous travaillons également sur l’ajout de compatibilité avec les constructeurs de pages qui n’utilisent pas de codes abrégés. Veuillez nous contacter pour en savoir plus sur la date de disponibilité des versions en cours de développement.