Afin d’afficher le même contenu dans une langue différente, WPML vous propose une fonctionnalité de duplication de contenu. Elle permet de créer exactement le même contenu dans différentes langues et de garder les différentes versions synchronisées.

WPML fait ceci afin de simplifier la navigation du site. Lorsque le contenu est dupliqué dans plusieurs langues, les menus, les fils d’ariane, les liens, et d’autres éléments spécifiques à la navigation du site, restent inchangés. De cette façon, lorsque les visiteurs se rendent sur une page dont le contenu n’a pas été traduit, les pages s’afficheront dans la langue source.

La logique de duplication de contenu fait partie du module de gestion des traductions Translation Management, disponible dans la version CMS multilingue.

Dupliquer du contenu depuis l’éditeur

Lorsque vous modifiez un contenu quel qu’il soit (publication, page ou types personnalisés), vous verrez ceci : un ensemble de cases à cocher dans la section Traduire soi-même. Choisissez les langues que vous souhaitez dupliquer au moyen des cases à cocher.

Dupliquer le contenu depuis l’éditeur

WPML crée le même contenu dans les langues que vous avez sélectionnées. Chaque fois que vous modifiez l’original, les copies seront également mises à jour.

Si vous décidez ultérieurement de traduire ces copies vous-même, cliquez sur le signe plus (+) pour les modifier. Ici, WPML vous indique qu’il s’agit de copies. Cliquez sur le bouton pour les traduire individuellement et commencer à les modifier.

Duplication de lots au moyen du tableau de bord de traduction

Lorsque vous souhaitez dupliquer une grande quantité de contenu en une seule fois, utilisez le tableau de bord de traduction de WPML.

Dupliquer le contenu via le tableau de bord de traduction

Choisissez le contenu à dupliquer. À côté de chaque langue se trouve une nouvelle option pour dupliquer. Cliquez sur Envoyer le contenu et voilà, vous avez terminé.

Ce n’est pas grave si vous choisissez du contenu depuis le tableau de bord de traduction ou depuis les pages d’édition. Vous pouvez modifier ultérieurement ce contenu et le rendre indépendant ou faire des traductions existantes (qui sont en réalité du contenu dupliqué) des copies.

WPML indique à Google où se trouve l’original

Au cas où vous ne le saviez pas, WordPress a sa propre façon d’indiquer aux moteurs de recherche d’où le contenu provient. La balise rel= »canonical » indique l’URL d’origine de chaque élément de contenu. De cette façon, si elle apparaît dans plusieurs URL, les moteurs de recherche savent de suite où la répertorier.

Dès lors, WPML sait qu’un contenu dupliqué est bien une copie et il communique cette information. La balise rel= »canonical » dirigera alors vers l’URL de la langue par défaut.

De cette façon, Google ne pense pas que vous essayez de la spammer et sait toujours où se trouve le contenu original.