WPML - Traduction de contenu

Lorsque l’on envisage de traduire du contenu, il n’est pas rare de penser seulement aux « titre » et « corps » de texte. Cependant, traduire l’entièreté du contenu signifie examiner plus en détail certains éléments. Dans ce document, nous vous expliquons ce que vous devez savoir avant de traduire du contenu et comment gérer les différents éléments du site.


Choisir la méthode de traduction de contenu

Choisir la méthode de traduction de contenu

Choisir la méthode de traduction de contenu

WPML vous propose différentes méthodes qui conviennent aux différentes étapes du site ainsi qu’à différents besoins.

La façon la plus simple de traduire du contenu consiste à cliquer sur les icônes ‘+’ (ajouter une traduction) lorsque vous éditez du contenu. En utilisant cette méthode, vous allez éditer les traductions de la même manière que vous modifiez le contenu dans la langue originale du site. Nous appelons cette méthode « Traduction manuelle« . Lorsque vous utilisez la traduction manuelle, vous devez vous charger de toutes les questions techniques relatives à la traduction. Voilà pourquoi la traduction manuelle est la mieux adaptée si vous êtes un développeur qui crée des sites au contenu restreint.

Lorsque vous avez besoin de gérer de grandes quantités de contenu, ainsi que leurs traductions, considérez plutôt l’éditeur de traduction ou la traduction professionnelle de WPML. La liste de nos partenaires de traduction proposant des services professionnels ne cesse de croître. Ces deux options prendront soin de tous les problèmes techniques liés à la traduction, vous permettant dès lors de vous concentrer sur le contenu uniquement.

Vous pouvez également demander à vos propres traducteurs d’utiliser des outils de TAO (des programmes que les traducteurs utilisent comme leurs éditeurs). WPML exportera le contenu au format XLIFF, les traducteurs pourront alors le traduire en utilisant leurs éditeurs de traduction dédiés et renvoyer à WPML les fichiers XLIFF une fois ceux-ci terminés.

Enfin, si vous utilisez des éditeurs de pages, lisez comment traduire le contenu créé par les éditeurs de pages.

Création manuelle de publications et de pages dans d’autres langues
Créez des traductions sous forme de nouvelles publications ou pages en utilisant l’éditeur standard de WordPress.
Utilisation du module de Gestion de traduction
Décidez du contenu à envoyer en traduction, le ou les traducteurs qui se chargeront de la tâche, et permettez ainsi à vos traducteurs de travailler avec de meilleurs outils.
Traduction professionnelle par un service de traduction
Choisissez votre partenaire de traduction et centralisez le processus de traduction.

Associer les pages traduites aux parents traduits

Associer les pages traduites aux parents traduits

Associer les pages traduites aux parents traduits

La plupart des sites WordPress utilisent des « pages ». Les pages ont des parents. Par exemple, la page parent de cette page est notre page principale de documentation. Lorsque vous traduisez du contenu, il est important de créer la même hiérarchie dans toutes les langues.

Prenons un exemple :

Page A est le parent des pages B et C. La hiérarchie des pages traduites devrait donc être :

  • Xa < Xb
  • Xa < Xc

Lorsque vous traduisez manuellement du contenu, vous devez prendre soin d’attribuer les parents vous-mêmes. Il serait plus facile pour vous de traduire d’abord les pages parents, puis de traduire les pages enfants et d’enfin attribuer les parents, au fur et à mesure que vous créez les pages enfants. Le sélecteur de « page parent », dans l’éditeur de page, ne vous montrera que les pages dans la langue que vous éditez.

Lorsque vous traduisez via l’éditeur de traduction de WPML ou les services de traduction, WPML prend soin d’attribuer les parents pour vous. L’ordre dans lequel vous traduisez le contenu n’a pas d’importance. Si vous traduisez les pages enfants d’abord, une fois que vous aurez traduit les pages parents, celles-ci seront automatiquement assignées aux enfants. Bien sûr, si vous traduisez les pages parents en premier, les pages enfants se verront automatiquement attribuer les bonnes pages parents dès traduction de ces dernières.

Rappelez-vous que vous ne pouvez attribuer des pages « publiées » que comme parents d’autres pages. En outre, différents types de publication peuvent avoir des parents. Nous utilisons ici les « pages » qu’à titre d’exemple.

Traduire les liens dans le contenu

Traduire les liens dans le contenu

Traduire les liens dans le contenu

Le contenu inclut souvent des liens vers d’autres contenus à l’intérieur et à l’extérieur de votre site. Lorsque vous traduisez du contenu, il est important que les liens renvoient vers d’autres contenus dans la même langue.

Regardons un exemple de deux pages. La « page A » comporte des liens renvoyant vers la « page B » et la « page B » comporte des liens renvoyant vers la « page A ». Une fois que les deux pages ont été traduites, il est important que Xa renvoie vers Xb et Xb vers à Xa. Il ne faut pas que le contenu traduit renvoie vers le contenu respectif dans la langue originale.

Lorsque vous traduisez manuellement du contenu, vous devez créer manuellement des liens vers les contenus traduits.

Lorsque vous utilisez l’éditeur de traduction ou la traduction professionnelle de WPML, tous les liens sont automatiquement ajustés au contenu dans la même langue. Dans ce cas, l’ordre dans lequel vous traduisez le contenu n’a pas d’importance. En fait, il est souvent impossible pour vous de traduire le contenu dans le « bon ordre », car beaucoup de pages renvoient vers une autre, etc.

Vos traducteurs n’ont pas besoin de modifier les liens quand ils traduisent. Ils ne doivent modifier que le texte du lien, pas les cibles des liens (les URL dans les liens). Lorsque les traductions sont terminées, WPML analyse les liens dans le contenu et les ajuste pour créer automatiquement des liens vers le contenu dans la même langue. Cette opération est complexe, mais ne se produit qu’une seule fois, et ce depuis l’admin de WordPress. Les liens sont ajustés dans la base de données et seront corrects au moment d’afficher le contenu.


Choisir les types de contenu à traduire

Choisir les types de contenu à traduire

Choisir les types de contenu à traduire

Vous pouvez indiquer à WPML si le contenu doit être « Traduisible » ou non. « Traduisible » signifie que :

  • Vous verrez les commandes de traduction manuelle lors de la modification du contenu
  • Vous pouvez traduire le contenu manuellement, en utilisant l’éditeur de traduction ou la traduction professionnelle de WPML
  • Seul le contenu dans la langue actuelle sera chargé et affiché

Le dernier point concernant le chargement de contenu dans la langue actuelle mérite un peu plus d’explications. Regardons deux exemples pour l’illustrer.

Si vous créez un type de contenu personnalisé « vitrine » qui ne comprend que des images et des liens, il n’y a rien à traduire. Il est préférable d’afficher exactement les mêmes « éléments de vitrine » dans le contenu dans toutes les langues. Dans ce cas, il vous faut définir le contenu « vitrine » comme « non traduisible ».

Si vous créez un type de contenu personnalisé « services » qui inclut des titres, des descriptions et des champs de texte supplémentaires, il est préférable de rendre ces services « traduisibles ». Dans ce cas, vous serez en mesure de traduire les services, et seuls les services traduits s’afficheront dans différentes langues. Chaque service ne sera affiché qu’une fois traduit.

Vous pouvez définir les types de publication traduisibles lorsque vous modifiez du contenu, dans la rubrique de configuration du contenu multilingue et WPML-> Gestion de traduction-> Configuration du contenu multilingue -> Publications personnalisées.

Si vous rendez du contenu traduisible et souhaitez l’afficher même s’il n’est pas encore traduit, utilisez la fonctionnalité Duplication de contenu de WPML.


Traduire les champs personnalisés

Traduire les champs personnalisés

Traduire les champs personnalisés

La plupart des sites WordPress incluent des champs personnalisés, dont beaucoup exigent d’être traduits. WPML vous permet de choisir la façon de traiter les champs personnalisés lors de la traduction de contenu.

Tout d’abord, vous devez indiquer à WPML quels champs doivent être traduits. Vous pouvez le faire lors de l’édition de contenu, dans la case méta Configuration de contenu multilingue ou depuis WPML-> Gestion de traduction > Configuration de contenu multilingue -> Traduction des champs personnalisés.

Pour chaque champ personnalisé, vous pouvez choisir entre :

  • Ne pas traduire
  • Copier
  • Copier une fois
  • Traduire

Ne pas traduire signifie que WPML ne fera rien avec ce champ personnalisé lors de l’envoi de contenu en traduction. Vous devez choisir cette option pour les champs qui ne nécessitent pas d’apparaître dans la traduction.

Copier signifie que WPML copiera automatiquement la valeur du champ du contenu original dans la traduction. Cette option convient aux champs numériques et booléens, qui doivent avoir la même valeur dans toutes les langues. Par exemple, un champ « Prix » doit avoir la même valeur pour toutes les traductions d’un produit (à condition que vous offriez le produit au même prix dans toutes les langues). Cette copie se produira quelle que soit la méthode de traduction choisie (traduction manuelle, éditeur de traduction ou traduction professionnelle de WPML).

Copier une fois signifie que WPML ne copiera qu’une fois la valeur des champs personnalisés du contenu original dans les traductions lorsque vous traduisez le contenu la première fois. Par exemple, cela s’avère utile lorsque votre thème utilise des champs personnalisés pour stocker des paramètres par page. De cette façon, vous pouvez traduire les pages, et tous les paramètres sont automatiquement appliqués au contenu traduit. Ensuite, vous pouvez modifier les traductions et modifier ces paramètres par langue.

Traduire signifie que WPML inclura le champ dans le contenu de la traduction, lorsque vous utilisez l’éditeur de traduction ou la traduction professionnelle. Les traducteurs verront s’afficher le champ comme un champ de texte et devront le traduire.


Traduire la taxonomie

Traduire la taxonomie

Traduire la taxonomie

La taxonomie diffère des champs car elle est partagée entre différents contenus. Par exemple, si votre site utilise des « catégories de publication », lesdites catégories sont gérées de manière centralisée (dans Publications -> Catégories) et ne sont pas uniques à chaque publication. Vous pouvez attribuer des catégories à des publications mais lorsque vous modifiez une catégorie dans une publication, c’est la catégorie qui sera affectée et non la publication.

Vous pouvez traduire toute taxonomie qui appartient à votre site dans WPML-> Traduction de taxonomie.

Sinon, lorsque vous utilisez l’éditeur de traduction ou la traduction professionnelle de WPML, vous pouvez inclure des termes de taxonomie conjointement à la traduction de contenu. Lorsque vous envoyez du contenu en traduction, WPML inclura automatiquement les termes de taxonomie nouveaux ou actualisés. Gardez à l’esprit que la traduction d’un ou plusieurs termes de taxonomie utilisés pour un contenu peut changer la même taxonomie, lorsqu’elle est affichée sur d’autres contenus.


Traduire les textes des images et les galeries d'images

Traduire les textes des images et les galeries d’images

Traduire les textes des images et les galeries d’images

Souvent, lorsque vous incluez des images dans le contenu, ces images comporteront des légendes, des textes masqués et une description. Il est important que tous ces textes soient traduits.

Lorsque vous utilisez l’éditeur de traduction ou la traduction professionnelle de WPML, ces textes sont inclus dans le contenu. Vos traducteurs doivent veiller à ne pas casser les codes courts des « légendes » et à ne traduire que les valeurs des attributs. De cette façon, les images apparaîtront dans le texte conjointement aux textes traduits.

En outre, une partie du contenu utilise des codes courts de la « galerie » WordPress pour afficher des galeries d’images. Ceux-ci utilisent des mécanismes de type « Pièce jointe » dans WordPress, faisant que les images appartiennent au contenu. Si votre contenu utilise des galeries, veillez à activer le module de traduction de médias de WPML. Ce module joindra les mêmes images à tous les contenus traduits. De cette façon, les mêmes fichiers d’image s’afficheront dans les galeries dans toutes les langues.


Ressources additionnelles

Ressources additionnelles

Ressources additionnelles

Afin de pouvoir traduire l’entièreté des sites Web, il convient de traduire le contenu et tous les autres textes qui se trouvent dans le thème et les plug-ins actifs. Mais ce n’est pas tout, vous devez également vous assurer que le code PHP qui charge et affiche le contenu, charge le contenu dans la bonne langue.

Nous vous recommandons de choisir un thème dans la liste croissante de thèmes orientés multilingues. Découvrez également la liste des principaux plug-ins orientés multilingues.

Pour traduire les textes dans les thèmes et les plug-ins, consultez la documentation portant sur la localisation de thèmes et de plug-ins.